Les hirondelles sont de retour!

Hirondelle en vol.

Hirondelle et son nid sur notre façade.

Si une  hirondelle ne fait pas le printemps, aux Salins d’Hyères, avec le printemps reviennent les hirondelles !

Ces grandes voyageuses sont de retour de leur migration en Afrique, pour passer la belle saison chez nous. Elles affectionnent les Salins, où l’environnement naturel leur permet de trouver de la nourriture au-dessus de la réserve naturelle des Salins des Pesquiers, anciens marais salants, et des murs en hauteur dans la résidence des Marines du Levant pour bâtir leurs nids

Si vous séjournez aux Marines du levant en mai et juin, vous aurez la chance de pouvoir les observer de près, car plusieurs couples choisissent chaque année le mur au dessus de la terrasse de notre appartement pour nicher. C’est un plaisir de les entendre roucouler, puis d’admirer leur manège quand elles élèvent leurs petits.

Il y a 5 espèces d’hirondelles en Europe, toutes en péril pour cause de destruction de leur habitat. Bien qu’elles soient protégées par la loi depuis 1976 et malgré les amendes élevées  (jusqu’à 15 000 €), certaines personnes continuent de les effrayer pour les éloigner et de détruire leurs nids, sous prétexte que les oiseaux salissent ! La Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) a lancé  un appel demandant qu’on leur vienne en aide.

Pourtant, les hirondelles sont des oiseaux fort utiles, qui mangent chaque jour plus de leur poids en insectes fort ennuyeux, comme les moustiques! Et nous pouvons bien partager avec elles un petit coin de mur, nous qui avons envahi leur environnement.

Aux Salins d’Hyères, les nids que construisent elles-mêmes les hirondelles ne sont pas très solides, car les matériaux qu’elles emploient contiennent trop de sable et de sel. Ces nids ont tendance à s’effriter, voire à s’éventrer, ce qui génère des débris dans le moindre des cas, voire la chute des oisillons, qui meurent en tombant ou une fois au sol, car leurs parents ne peuvent pas les secourir.

Pour éviter ces drames et aider les hirondelles dans leur dur travail de parents, nous avons installé des nids artificiels en ciment recommandés par la LPO, que l’on voit sur la photo. A droite, la trace sur le mur d’un ancien nid naturel que les intempéries ont détruit.

Nid d'hirondelles en ciment

Nids d'hirondelles en ciment.

Pour éviter le problème des salissures sur la terrasse, vraiment le seul inconvénient mineur de la présence des hirondelles, nous avons installé sous les nids des tablettes qui les retiennent. C’est un peu comme les couches de bébé ! Aucun système n’étant parfait, il peut arriver qu’il y a ait de petits débordements. Un bien petit prix à payer pour accueillir nos amies du printemps, et les voir élever la prochaine génération!

Hirondelle dans son nid.

Hirondelle dans son nid.

Une fois que leur progéniture prend son envol, les hirondelles abandonnent leurs nids, jusqu’à l’année suivante.

Les capturer en photo n’est pas aussi facile que de les observer, cependant! Si vous obtenez de meilleures images, ce serait gentil de nous les faire parvenir, nous serions ravis de les publier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s